•  

    • Accueil
    • Glossaire et infos
    • #Plan du site
    • Liens et portfolio
    • #Recherche
    • Contact

Parthes (Parnes)

Liens externes :
http://www.cliolamuse.com/spip.php?rubrique38 http://fr.wikipedia.org/wiki/Parthes
Dates :
250 av. J.-C. à 226 apr. J.-C.
> Epoque-Période :
> Antiquité;
Région d'origine
(si supposée non-autochtone) :

Pays ou régions actuelles :
Iran, Irak
> Région culturelle :
> Iran;
> Groupe civilisationnel :
Iranien
> Spécificité représentative (+/- arbitraire) :
Art; Statues dont l'’originalité réside dans la représentation de face de tous les personnages.
> Type politique (prépondérant) :
Empire;

Peuple de cavaliers, d’origine indo-iranienne, établis entre la Caspienne et la mer d’Aral, dans une province de l’Empire séleucide appelée Parthyène. Il semble qu’ils aient fait partie du peuple des Parni ou Parnes, l’un des groupes composant les Dahae apparentés aux Scythes. L’appellation de Parthes provient sans doute de Parthaya, terme générique qui apparaît dès le début de l’époque achéménide, au VIe siècle av. J.-C., et dont le sens en iranien serait “combattant, cavalier”.
Si les Parthes imposèrent pendant près de cinq siècles leur autorité sur l’espace iranien, nous disposons malheureusement de bien peu de sources sur leur civilisation hormis l’historiographie gréco-latine.

En 247 av. J.-C., deux frères, Arsaces et Tiridate, profitant de l’affaiblissement des Séleucides se rendirent maîtres de la Parthyène, et établirent leur capitale à Hécatompylos (Site antique correspondant à l’actuelle Shahr-e Qumis près de Damghan en Iran). Les Parthes y établirent leur première capitale sur le territoire iranien. A l’ouest, les Parthes ne cessèrent de lutter contre les Séleucides puis contre les Romains, devenus maîtres de la Syrie et de la Palestine. Ils étendirent cependant leur empire jusqu’à l’Arménie, à la fin du IIe siècle avant J.-C.A l’est, les Parthes envahirent, au début de notre ère, la région contrôlée auparavant par les Saka et fondèrent sous le règne d’Azès Ier, son fils Azilizès puis son petit-fils Azès II lui succédant sur le trône, une nouvelle dynastie indo-parthe avec pour capitale Taxila. Peu nombreux, les Parthes durent ménager les populations conquises, s’appuyer sur les institutions existantes et tolérer la mise en place de royaumes vassaux pour asseoir leur autorité sur la Mésopotamie. L’empire parthe était un état de type féodal dont la cohésion reposait sur la loyauté des princes vassaux envers leur souverain. Ainsi, la chute finale de la dynastie parthe fut provoquée non pas par un ennemi externe mais par une révolte au sein même de l’empire menée par les Sassanides qui se substituent à elle.